Un projet d’aménagement de bureau est stratégique, car il s’y déploie les dimensions spatiales, temporelles, physiques, économiques, managériales, juridiques, psychologiques et même symboliques de l‘entreprise.
Les différents scénarios d’implantation proposés sous forme de plans de zoning, d’axonométrie, de plans coupe, etc., permettront de visualiser les modes d’aménagement possibles ainsi que leurs limites en termes de densité, d’agrément, de confort et de modularité.

Elément indispensable, le mobilier de bureau s’adapte à la tendance et permet d’importantes évolutions en matière d’aménagement.

Open-Space: un compromis
De 25 m2 en moyenne par poste de travail dans les années 1970 à 15 m2 aujourd’hui à production égale : le gain de surface induit par les nouveaux modèles d’aménagement des bureaux n’est sans doute pas étranger à l’évolution de l’espace de travail. En quatre décennies, le bureau cloisonné a été détrôné par le bureau paysager, à son tour remis en cause par le plan compact. Lequel est talonné par les « bench ». D’autre part, l’open space s’inscrit bien (et sans doute nettement mieux que d’autres si l’on en juge par son succès) dans l’approche contemporaine, à la fois plus globale et plus fine, de la problématique de l’aménagement des locaux professionnels. Au point de devenir l’une des composantes – et non des moindres – de la « systémique » d’aujourd’hui, qui entend remettre l’espace et le temps de travail individuel et collectif en perspective, bien au-delà du seul « bureau ».